Caviar: comment le choisir?

Caviar: comment le choisir?

De quoi vous inspirer pour vos dîners festifs. Afin de vous aider à passer une délicieuse année, nous nous sommes plongés dans le monde de Petrossian où tout n’est que luxe, calme et … caviar.

C’est donc l’occasion de faire le point sur quelques idées reçues à propos du caviar, de vous présenter des innovations délectables et de vous donner envie d’iode.

Il n’y a pas un caviar mais des caviars

On pense souvent, à tort, que si l’on n’aime pas le caviar, c’est un fait établi. Mais avec le grand nombre des caviars, le panel des saveurs est large et vous trouverez toujours au moins une variété qui vous fera jubiler.

Voici déjà quelques clés pour vous aider à naviguer dans le monde des oeufs d’esturgeon:
– Un bon caviar n’est pas trop salé. C’est la saveur de l’oeuf qui doit éclater en bouche, pas celle de son conservateur.
– La texture est ronde, onctueuse. Le meilleur des caviars comme le Beluga Special Reserve est beurré et riche en bouche, avec des grains généreux mais une membrane fine. Un véritable délice des dieux.
– Comme dans le monde des vins, l’origine a son importance. Le Baeri, caviar de Charente, est doux et court en bouche tandis que l’Ossetra, en provenance d’Israël, est plus puissant, relativement iodé et éclate sur le palais. Si vous êtes à la recherche d’un caviar avec une belle longueur en bouche, optez pour l’Alverta, élevé au large de San Francisco.
– Pour un retour aux sources, osez le Caviar Pressé. C’est la recette traditionnelle, celle dégustée par les tsars russes. Attendez-vous à des saveurs profondes et intenses, un véritable concentré de caviar.
– A chaque caviar, sa hiérarchie. Une fois que vous connaissez vos familles préférées, voici les différents grades, en débutant par le plus exceptionnel: Special Reserve : Reserve ; Imperial ; Royal.

caviar (2)

Le caviar devient ludique

Chez Petrossian, la famille s’amuse à retravailler le caviar pour une approche sans apriori, il s’agit uniquement de flatter notre plaisir gustatif.
Vous pourrez donc découvrir le Papierusse, une fine feuille de caviar, dégustée ici sous la forme d’un décadent croque monsieur. Pain moelleux beurré et toasté, mozzarella di buffala fondante, caviar, un combo gagnant.

Astuce de la rédaction: si vous vous rendez à la boutique Bruxelloise (rue Vanderkindere 418, Uccle), ces petites merveilles vous attendent pour un snack ultra chic.

La fleur de caviar, dans son moulin, s’utilise pour relever vos plats et les agrémenter d’une touche fumée et iodée. Elle fait merveille dans des préparations minimalistes telles qu’une brouillade, ou des tagliatelles fraîches, et fonctionne parfaitement avec des Saint-Jacques fumées charnues.
Quant au Caviarcube, il peut être la touche finale de votre Martini, remplaçant l’olive avec brio, ou agrémenter vos apéritifs. Pensez rondelle de pomme de terre cuite à la vapeur + crème d’Isigny légèrement citronnée + Caviarcube.

Des produits de la mer raffinés

Là encore, le choix fait tourner la tête. Pensez tarama maison, à la couleur pâle et lactée et aux saveurs fumées. Il sera idéal tartiné sur des blinis pour une soirée zakouski.
Vous pouvez également vous régaler du saumon gravlax à la betterave, à accompagner d’une crème au raifort et pluches d’aneth. Le crabe koshka à la texture charnue et au goût délicat s’associe gracieusement à une mousseline de chou fleur et crème au citron, tandis que les oeufs de homard bleu, fermes et puissants, apportent le dynamisme nécessaire pour réveiller une poitrine de canard cuite à basse température.

caviar (1) IMG_7692 IMG_7698 IMG_7702 IMG_7713 IMG_7717 IMG_7719 IMG_7730 IMG_7741 IMG_7743

Ecrire une Réponse