De Superette, brunch mémorable à Gand

De Superette, Gand

De Superette est la troisième adresse du Flemish Foodie Kobe Desramault, chef étoilé du In De Wulf. Ici, le lieu se veut protéiforme, s’adaptant au moment de la journée: tour à tour boulangerie, café, restaurant, on y vient pour se régaler de plats authentiques aux saveurs sans concession. La sublimation des produits artisanaux et de saison est le maître mot, et nous avons été conquis par les propositions du brunch dominical.

Nous nous installons dans cette grande salle qui fait très loft, entre bois brut, murs façon “en travaux” où se côtoient brique, peinture défraîchie et touches de couleur , décorations à la mexicaine, et magazines à disposition (Lucky Peach ou Snoecks, faites votre choix).

de superette (8)

Afin de goûter à plus de spécialités, nous nous partageons trois entrées et un dessert. Tout débute par d’épaisses tranches de pain garnies de homard (légèrement cru, texture rebondissante et moelleuse), d’une pointe d’estragon et de tomates. Certaines variétés sont sucrées comme une confiture, d’autres apportent une note acidulée qui réveille les papilles. De vraies tomates charnues qui ont la saveur de l’été. Cela semble évident mais il devient tellement rare de pouvoir profiter du vrai goût des légumes qu’il serait dommage de s’en priver.

Les oeufs sur le plat, champignons et herbes ressemblent à une promenade dans les prairies. La sauce allie le piquant poivré de la roquette au dynamisme de l’oseille. Les champignons sont passés à la mandoline pour être servis extra fins. Avec le jaune d’œuf qui dégouline, c’est le parfait plat du matin, à la fois réconfortant et pur.

Voici également le meilleur lard du monde, pas moins. Un lard tendre, aux bords grillés et caramélisés, et dont le gras savoureux fond en bouche comme du beurre pommade (nous avons chipé le nom de la boucherie qui fournit le resto, si cela vous intéresse!) (oui, n’ayant pas de voiture, nous pensons même faire un aller-retour en bicyclette dans la campagne flamande juste pour aller en chercher).
Canaille mais totalement équilibré grâce à la présence de grosses fèves fraîches pelées, d’haricots verts al dente (qui vous font redécouvrir ce légume sous un nouveau jour), et de plattekaas à la fois rond et tranchant. Ajoutez quelques pommes de terre à peine cuites et vous avez là une proposition pleine de sens.  

Pour le dessert, c’est la subtilité qui prime. Ici, pas d’orgie de beurre ou de sucre écœurant, non, on décline les notes toastées et grillées grâce à une glace au pain. A côté, une émulsion au yaourt, nostalgique avec sa saveur de petit lait. Ajoutez quelques délicates framboises, des fraises et voici un équilibre parfait entre acidulé, rondeur et douceur.

Après cela, nous ne pouvions pas faire impasse sur la boulangerie. Ne manquez pas les cannelés bruns comme il se doit, avec une croûte croustillante au goût grillé, et un cœur moelleux aux saveurs de rhum et de jaune d’œuf. Les flatbreads valent également le détour. Pâte semi complète qui sent bon le feu de bois, fines lamelles de jeunes courgettes, fromage, voici un snack plaisant. C’est également le moment de faire le stock de beurre, un vrai beurre fait maison, sans concession avec ses notes animales. De quoi trouver tous les autres concurrents fadasses et mornes.

Bref, si vous êtes de passage à Gand, De Superette s’avère bien être un incontournable pour tous les gourmands et gourmets.

Plus d’infos?
De Superette
Guldenspoorstraat 29
Gand

de superette (1) de superette (7) de superette (2) de superette (3) de superette (4) de superette (5)

de superette (6) de superette (9) de superette

de superette (11)

De Superette, version à emporter, à déguster chez soi…

Ecrire une Réponse