Faire son Pimms n°1 et les règles de la dégustation d’un Pimms Cup :

Faire son Pimms n°1

Le Pimm’s n°1, c’est le nom d’un alcool oh so British, agréablement parfumé à l’orange et un peu épicé, et c’est la base du cocktail le Pimm’s Cup.

J’ai donc eu envie d’essayer de faire les deux maison. A tâtons car la recette du Pimm’s N°1 est gardée secrète. Il faut donc le goûter et essayer de reproduire le goût, ce qui est un jeu marrant à faire. Après quelques essais, voilà donc un résultat très satisfaisant.

Et quitte à faire dans le charme bucolique de mon pays favori, dégustons donc dans la foulée cette fameuse Pimm’s cup, cocktail à base de … . Oui je vous laisse deviner, ça n’est pas très compliqué.

Garni de menthe, de concombre, orange et pamplemousse, et avec du tonic au citron et citronnelle à la place de la limonade (et en plus, c’est fait maison donc c’est encore meilleur). C’est génial et succulent, à conseiller.

faire son pimms numéro 1 recette cocktail

Mais d’abord, je dois vous expliquer les règles du Pimm’s cup, par Monsieur A, Britannique pur jus.

– Quelques suggestions saisonnières : En plus des fruits ci-dessous, vous pouvez rajouter des framboises fraiches, des fraises ou même un peu de pomme pour un côté frais.

– Le Pimm’s c’est la boisson estivale par excellence. Si vous le buvez en Angleterre, +1 point. De préférence le long de la Tamise, +1 pont, durant un après-midi ensoleillé +1 point. Et le summum, si c’est en plus pour assister à une régate, là on vous donne carrément +2 points supplémentaires.

– La règle c’est de se servir, de se re-servir (car c’est trop bon et que ça semble léger), de se re-re-servir, d’essayer de se lever et de se rendre compte qu’en fait c’est simplement traitre.
Du coup, il faut se ré-allonger dans l’herbe et reprendre un verre.

– Bonnes manières : Non, on ne mange jamais ses fruits au fur et à mesure, ça serait perdre une partie du plaisir. A chaque fois que l’on se sert, on accumule les fruits dans notre verre et quand il est tellement plein que les fruits arrivent à ras bord, là on a le droit de les manger.
On commence par ceux peu imbibés du dessus pour finir par ceux qui sont là depuis quelques heures et ont le même potentiel pompette que les oranges de la sangria.

– Par principe, le Pimm’s Winter doit être refusé car ça n’est pas le vrai, le traditionnel et on ne laissera pas le marketing passer par là, c’est une question de principe.

Si des règles ont été oubliées, ne pas hésiter à me les signaler, toute entorse au protocole sera fermement réprimandée et l’accès au prochain Eurostar Bruxelles-Londres vous sera refusé, soyez prévenus.

Et maintenant, passons aux recettes!

make-your-own-pimm-s-n1-recipe-recette-faire-son-pimms-n1-a.JPG

Pour le Pimm’s :
Dans une bouteille, mettre le zeste de 2 oranges + 400ml de vermouth blanc + 300ml de gin + 100ml de cherry brandy + 4 clous de girofle.

Laisser reposer 72h et filtrer.

Ensuite, ne reste qu’à faire le cocktail :

Et pour le Pimm’s Cup, pour une personne :

Dans un grand verre, mettre 15ml de sirop de sucre + 25ml de jus de citron + 30ml de sirop à tonic (omettre si vous utilisez de la limonade ou du tonic déjà tout fait) + 60ml de Pimm’s.

Remplir d’eau pétillante jusqu’au 2/3 du verre (ou soda, donc)
Garnir avec  3 demi cercles de concombre (sans peau) + quelques morceaux de pamplemousse et orange (peler à vif, c’est mieux) + 3 feuille de menthe et déguster.

 

Ecrire une Réponse