Fire + Ice: la bible de la cuisine nordique

Fire + Ice: la bible de la cuisine nordique

Fire + Ice a tout pour devenir un classique de la cuisine nordique. Darra Goldstein écrit avec autant de passion et de méticulosité que Claudia Roden, et ça, ça veut dire beaucoup. A chaque page, on devine sa connaissance et son amour pour ces contrées, aussi bien sur le plan culinaire que culturel.

Les recettes sont classées par type, et on lit avec délectation des essais consacrés spécifiquement à chaque pays. Dans la partie Finlande, on apprend donc que la spécialité locale, en plus de la réglisse piquante nommée salmiak, c’est le tarvu, ou le goudron. Oui, dit comme ça, cela peut paraitre décevant, mais en fait, cet ingrédient, quelle magie. En sirop, il s’utilise en petites touches pour apporter des notes de fumée à un plat, celles là mêmes que vous retrouvez dans du saumon fumé à chaud. On y disserte également culture du sauna, inclus flagellations à coups de feuilles de bouleau, et bières dégustées au grand air entre deux sessions.

Nous avons également essayé la spécialité: des ribs confits lentement dans une sauce à la bière, avec quelques carottes et de l’aneth, un beau réconfort hivernal.

cuisine nordique

En Suède, on découvre qu’il y a un mot officiel pour les-plats-qu-on-mange-quand-on-rentre-pompette-au-milieu-de-la-nuit et ça, ça mérite le respect. Durant le nattamat, on privilégie les spécialités riches et réconfortantes comme le janssens frestele, gratin d’anchois et pommes de terre à la crème. Ces nordiques ont décidément tout compris à la vie.

Les liens entre les conditions climatiques et notre rapport à la nourriture sont également développés avec finesse et gourmandise. On apprécie l’approche de ces pays, qui savent apprécier la saisonnalité et respecter la nature, tant elle est vitale pour eux. Sans planification (donc pickles et fermentations, ou agneau cuit dans le petit lait), il était en effet impossible de survivre dans des endroits aussi isolés que le Cercle Polaire ou les îles Lofoten. De quoi forger un caractère.

Après ces mois sombres, on imagine donc la joie que les danois peuvent ressentir aux premières « Fêtes des écrevisses » qui signent l’arrivée de l’été. Écrevisses à foison donc, mais aussi aquavit, bière et chansons entre bandes d’amis.

Si quelques semaines après avoir fini cet ouvrage, nous nous sommes envolés faire découvrir la gastronomie nordique, ce n’est sûrement pas une coïncidence.

Fire + Ice – Darra Goldstein – Classic Nordic Cooking – 10 Speed Press

Ecrire une Réponse