Jérusalem Est et le quartier arabe: Spécialités culinaires à ne pas manquer

Jerusalem Est – promenade dans le quartier arabe

 

Jérusalem, attaquons-nous au quartier arabe plus en profondeur.

Vous aviez déjà vu le hummus d’Abu Shukri, mais c’est loin d’être le seul délice.

Voici donc les quelques spécialités que vous vous devez absolument de goûter:

 

– Les brochettes chez Al Ayed – 6 HaNeviim

Vous voila dans Jerusalem Est, à deux pas de la gare de bus, c’est donc l’arrêt super pratique pour manger sur le pouce. Vous pouvez bien sûr tenter le shoarma, mais ça serait passer à côté de ces petites keftas succulentes et juteuses à souhait. Délicieux goût de grillé, tomates cerises confites, on fourre le tout dans une pita et hop à table. Pas de sauce, pas d’herbes, rien, le goût se suffit à lui même.

Snack parfait avant de sauter dans le bus pour explorer la Palestine.

jerusalem-est-al-ayedal-ayed-jerusalem-kebap-grilled-meat-street-food-a-copie-1al-ayed-jerusalem-kebap-grilled-meat-street-food-a-copie-2al-ayed-jerusalem-kebap-grilled-meat-street-food-a-copie-3


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

al-ayed-jerusalem-kebap-grilled-meat-street-food-a-copie-4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

– Les kneffe et le sahlep chez Eiffel – Sultan Suleiman Street

Le dessert palestinien par excellence. Imaginez un kadaïf mais orange. Vous avez donc les cheveux d’ange croustillants et imbibés de sirop, mais en leur coeur vient se nicher une garniture au fromage, façon mozzarella. Etonnant et franchement bon, surtout quand c’est servi chaud.

 

Egalement réconfortant, le sahlep. Mi dessert, mi boisson, c’est une préparation chaude à base de lait et de racine d’orchidée, réduite en poudre, qui épaissit et donne du crémeux à l’ensemble. En Turquie, on le boit tel quel, mais ici, on y ajouter des pistaches, des noix et un peu de noix de coco. Parfait pour se retaper après une bonne journée de marche.

patisserie-eiffel-sweets-jerusalem-opinion-review--3-.JPG

patisserie-eiffel-sweets-jerusalem-opinion-review--2- 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

patisserie-eiffel-sweets-jerusalem-opinion-review--1-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

– Le shoarma chez Al Shuleh – 16 Salah al-Din

Un véritable délice, et pourtant je ne suis ni une grande carnivore ni une mangeuse de kebab. En France, c’est généralement un supplice, ce pain tout blanc, ces frites molles et cette viande grasse.

Mais dans les pays orientaux, quel régal. Le germe du kebap a commencé à grandir en moi en Turquie, après la découverte du fistikli kebap (à la pistache) et de l’iskender (servi avec de la sauce tomate épicée, du yaourt épais et du beurre noisette), et ici, c’est l’apothéose.


Fines tranches d’agneau quasi confit, servies sur un hummus ultra onctueux, que demande le peuple? Des pitas bien chaudes pour tremper? Oui, ça aussi, c’est inclus.

shwarma-jerusalem--2-.JPG

shwarma-jerusalem--1-
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

israel-2419

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jerusalem-arab-district-main-street-busy

Ecrire une Réponse