Les bains islandais

Se laisser tremper dans de l’eau chaude, voici un des loisirs principaux des Islandais. Rendez-vous à Lauragdalur un vendredi soir et vous assisterez à la vie locale. Les groupes papotent, se font et se défont dans les bains islandais. Même si l’on ne bouge pas, après une heure à passer de bains en bains, une saine fatigue se fait ressentir. Les effets positifs du sport sans avoir besoin d’en faire. En plus de plusieurs piscines (les vrais sportifs sont tout de même tolérés), 8 bains sont disponibles, chacun ayant une température différente. Un bain d’eau salé, plus loin, presque caché, est le favori des locaux et si vous vous donnez la peine de le trouver, vous échapperez aux quelques touristes qui préfèrent rester dans le bain décoré avec de grosses pierres.

Quelle qualité de vie : 5 degrés dehors, vous voici tranquillement en train de blobloter dans des piscines sur un toit de Reykjavik. Respirer, ne penser à rien, simplement apprécier le moment et secrètement jalouser les habitants pour qui ces infrastructures font partie d’un mode de vie.

Un toboggan est là pour que les adultes qui ne s’assument pas en tant que tel se fassent des frayeurs : couvert, il accumule les jeux de lumière oscillant entre noir total et éclairage disco. Plus effrayant qu’il n’y parait.

Après avoir brûlé dans le bain à 44-45 degrés, se jeter dans la baignoire à 5-8 degrés est une expérience mémorable. Premier réflexe une fois l’eau arrivée à la taille : se relever immédiatement et crier. Puis, au deuxième ou troisième essai, vous pourrez réussir à vous tremper entièrement. Les locaux arrivent même à y rester quelques minutes. En sortant, tout votre corps picote, comme des fourmis en moins douloureux. Vous vous sentez reprendre vie, vous régénérer.

 

bains islandais (2)bains islandais (1)

Ecrire une Réponse

Þakgil, Islande
Vous aimerez aussi