Magnus et Tom Barman en concert, toujours aussi fascinant

Magnus Tom Barman en concert, toujours aussi fascinant

Nous avions découvert Magnus l’été précédent, à l’occasion des Lokerse Feesten. Le concert est resté dans les annales tant il fût réjouissant, et c’est donc la boule au ventre que nous avons repris des places pour voir le groupe à Anvers, durant le festival Bazaar de l’Arenberg.
En effet, quand la magie d’un concert se produit, c’est une accumulation de petits détails pas nécessairement rationnels, et qui ne comprend pas que la performance du groupe. L’état d’esprit dans lequel on arrive, l’ambiance du public ou le simple hasard ont aussi leur mot à dire, et il n’est jamais garanti de retrouver la même grâce une seconde fois.

Nous voici donc ravis, le projet de Tom Barman et de CJ Bolland est toujours aussi sexy. Imaginez un DEUS estival, moite et chaud.

magnus tom barman

Pendant plus d’une heure, nous sommes plongés dans une ambiance électro-rock où le flow bien senti a également son mot à dire. On adore l’attitude « i don’t give a fuck » de Tom Barman, qui est sûrement l’un des seuls qui à pouvoir se le permettre. Il débarque sur scène, tout en charisme et nonchalance et aligne les titres avec une énergie hors norme.

 
Par moment, on a l’impression qu’il joue et chante pour son propre plaisir seulement, comme s’il nous montrait ce qu’il savait faire mais que c’était à prendre ou à laisser, qu’il n’était pas là pour flatter le public mais pour s’éclater. Si l’on n’aime pas, tant pis, mais comme il sait pertinemment qu’on sera séduit, ne reste qu’à rentrer dans la danse. C’est assez rare de voir un artiste exulter une telle confiance mais sans arrogance ou faux snobisme mal placé.

Un concert magnétique, sensuel et rythmé.

Ecrire une Réponse