Martin Parr Retrospective

Voila un de mes photographes favoris, le britannique Martin Parr. Il oscille entre kitsch et tendresse, vulgarité et humour.

Ses sujets de prédiléction ?
– La population, que ce soit des aristocrates aux courses hippiques ou des petites gens qui vont se baigner dans la Manche.
– Les gros plans, si possible de nourriture, si possible présentée de la manière la moins subtile qui soit.
– Les autoportraits dans les situations les plus cocasses qui soient. J’ai une affection particulière pour ce thème, plein d’ironie et de douce folie britannique.

Martin Parr Retrospective
Les couleurs sont saturées, et font ressortir tous les détails que l’on souhaiterait bien cacher : Les rides sont là, l’autobronzant laisse des traces, les robes sont tachées et la crème glacée coule sur le visage.

On sent une véritable fascination de Martin Parr pour tous ces détails que nos yeux ne verraient même pas.

Vous pouvez trouvez ça divertissant, et parfois à la limite du mauvais goût mais le travail est bien plus profond que cela et vous manqueriez une grande part d’empathie de la part du photographe. On sent qu’il porte sur les gens un regard amusé et vif, sans jugement péremptoire.

Illustration à la Galerie Paris Beijing, dont l’exposition Martin Parr vient de se clôturer.
Au passage, la galerie est dans une magnifique maison de maître au style Art Nouveau si Bruxellois. Amateurs d’architecture, faites le détour et ne manquez pas la verrière.

exposition-martin-parr-galerie-paris-beijing--10-.JPG

exposition-martin-parr-galerie-paris-beijing--5-.JPG

exposition-martin-parr-galerie-paris-beijing--3-.JPG

exposition-martin-parr-galerie-paris-beijing--12-.JPG

exposition-martin-parr-galerie-paris-beijing--2-.JPG

exposition-martin-parr-galerie-paris-beijing--4-.JPG

exposition-martin-parr-galerie-paris-beijing--1-.JPG

exposition-martin-parr-galerie-paris-beijing--11-.JPG

exposition-martin-parr-galerie-paris-beijing--8-.JPG

 

Ecrire une Réponse