Mesa Coyoacan Brooklyn, délicieux restaurant mexicain

Mesa Coyoacan Brooklyn

Madame R n’est pas la plus grande fan de cuisine mexicaine, pour de mauvaises raison: 1- les tex-mex en France ne reflétent pas vraiment  la cuisine mexicaine traditionnelle ; 2- Non, le restaurant-mexicain-qui-rend-malade de Las Vegas il y a trente ans ne rentre pas non plus dans la catégorie « authentique ».

Du coup, voulant absolument lui prouver que c’est une cuisine fraiche, succulente, et pile à son goût (oh des avocats, oh de la coriandre, oh plein de citron vert!), je l’ai eue à l’usure. Allez Madame R, je t’assure tu vas aimer ça, ce resto a une super bonne réputation, et je te croyais ouverte d’esprit et curieuse, alors qu’en fait, quel conservatisme…

Bref. Nous voila donc à Mesa Coyoacan, toujours à Brooklyn, mais cette fois ci près de Graham Avenue.  mesa coyoaque

Un bar spécialisé en tequila bien entendu. Et un choix, mon Dieu !
Quasiment toutes sont des 100% blue agave (le minimum pour s’appeler tequila c’est 51% mais franchement, ce petit cactus est ce qui donne le goût à la boisson donc une 100% est d’une qualité bien supérieure), des plus ou moins vieillies (donc plus ou moins ambrées), allant de blanco – jeune – à extra anejo – vieilli pendant trois ans.

Si cette boisson n’enivrait pas, l’envie de goûter à tout se serait transformée en réalité mais soyons raisonnables.

mesa coyaque (5)

Et une margarita au tamarin (9 dollars), une. Légèrement aigrelet, avec le sel sur le bord qui ajoute une autre dimension. Ça arrive à être rafraichissant et alcoolisé, doux et acidulé.
Vous auriez aussi pu prendre une margarita jamaica (à l’hibiscus) ou une au piment habanero, pour les têtes brulées.

mesa coyoaque (2)

En guise d’apéro, des totopos juste frits, encore tièdes, et un guacamole riche en citron vert et cumin (le tout 8 dollars). Succulent. Vous allez sûrement rétorquer « Oui mais c’est simple à faire ». Certe. Mais encore plus facile à rater, comme toutes les recettes à peu d’ingrédients, un peu trop de citron, un avocat pas mûr et paf c’est foutu.

mesa coyoaque (1)

En plat, tacos (9 dollars) au champignon huitlacoche, c’est celui qui pousse sur les épis de mais. Un goût de terre, dans le bon sens du terme, très humus, vraiment à découvrir car dans la catégorie « champignons aux saveurs quasi animales », à part la truffe on a rarement fait mieux. Servi avec des nopales, de la chair de cactus donc, qui vient apporter une fraicheur.
Les tacos sont frais et souples, nous sommes conquis.

mesa coyoaque (3)

 
Et le deuxième plat, soupe de tortillas, un classique. Un bouillon bien relevé, du queso fresco, de l’avocat, des tortillas coupées en lanières, pas mal de zeste de citron vert. Réconfortant à souhait.

Seul problème ici, les portions sont copieuses, et c’est non sans tristesse que nous avons dû faire l’impasse sur le dessert… (et pourtant, le flan de cajeta – flan à la confiture de lait – aurait été tellement apprécié!)

  Mesa Coyoacan – 372 Graham Avenue  Brooklyn, NY

mesa coyoaque (4)

Ecrire une Réponse