Du pain, du vin, des oursins – Nicolas Stromboni

Du pain, du vin, des oursins – Nicolas Stromboni 

du-pain-du-vin-des-oursins

Pour pouvoir vous chroniquer Du pain, du vin, des oursins, je dois vous faire une confession: mes parents se sentent Corses. D’adoption, certes, mais avec sincérité. C’est là qu’ils se sont chez eux, dans leur petit appartement ajaccien, à regarder les lumières mouvantes sur le Gozzi. Par filiation, cet amour pour l’île s’est transmis, et c’est avec un mélange d’excitation et de crainte que j’ai débuté la lecture de cet ouvrage.
Crainte car chacun se fait sa définition d’un terroir, et veut y retrouver ses plats et recettes fétiches. Myrte, brocciu, storzapretti. Voici mon trio gagnant.

Excitation car oui, ils sont bien là. Les délicates boules de brocciu et blettes sont enrobées dans une sauce tomate et rafraîchies avec de la menthe. La myrte vient dévergonder une terrine de cochon. Quant aux beignets au brocciu, ils sont aussi alléchants que ceux de notre grand-mère de coeur. Seule variante, chez Nicolas Stromboni on les aromatise avec de l’eau de vie de raisin tandis que chez nous, c’est au zeste de citron.

On retrouve également des plats moins traditionnels, tel que ce tartare de langoustines du Cap Corse aux noisettes et au cédrat ou cette poitrine de veau farcie aux blettes.

En plus des recettes, chaque spécialité est passée en revue, des fromages de brebis aux différents types de charcuterie. Des portraits d’artisans ou d’agriculteurs ponctuent le livre, ce qui permet de s’imprégner de la culture corse.

Le passage sur les oursins du dimanche fera office de test: s’il ne vous donne pas envie de vous prendre un aller simple, vous êtes probablement en burn-out et avez besoin de repos, en urgence.

Du pain, du vin, des oursins – Nicolas Stromboni – Marabout

Résumé
Date de publication
À propos de
Du pain, du vin, des oursins
Note
41star1star1star1stargray

Ecrire une Réponse