Patiner aux Pays Bas

Ce week end glacial était notre dernière chance d’aller patiner aux Pays Bas, canaux gelés et romantisme à gogo. Nous avons commencé par le plus cliché, à Kinderdijk, au Sud-Est de Rotterdam.

Patiner aux Pays Bas

Ici, on glisse au milieu de moulins, comme dans un tableau des grands maîtres classiques…

iceskating kinderdijk (1)

Et au milieu, pour reprendre des forces, un arrêt vin chaud et soupe.

iceskating kinderdijk (2)

Soupe? Erwtensoep? Oui, une soupe aux pois cassés, bien épaisse, qui vous réchauffe dans la seconde.

iceskating kinderdijk (4)

Des morceaux de saucisse en plus, et une tranche de pain noir. Rien de mieux pour se revigorer.

iceskating kinderdijk (3)

Ensuite, retour à Rotterdam où Monsieur G s’amuse à tester la glace devant une des façades la plus belle de la ville.

de unie

Puis le lendemain, hop à Utrecht, on remet ça, mais avant, prévoyons un arrêt pâtisseries entre copains à Sector 3. Ambiance étudiante, c’est bondé et animé.

sector 3 utrecht (1)

Des tartes, des cakes, et plein de bonnes choses à base de fromage blanc, ou fromage frais bien gras et épais.

sector 3 utrecht (3)

Du coup, nous sommes quelques uns à fondre pour un cheesecake au citron, dense, très onctueux, pas du tout comme les New Yorkais car ici, pas de petite saveur acidulée, juste de la crème et des zestes confits.

sector 3 utrecht

Mais Monsieur G, lui, son truc, c’est le salé (bon, être diabétique n’aide pas à manger plein de sucreries au long de la journée). Du coup, il opte pour un classique BLT, bacon bien frit et croustillant – laitue – tomate, avec du pain brun.

En bonus, les petites amandes chocolatées et riche en cannelle servies avec le café sont succulentes, et on peut les acheter en petits sachets en partant.

Sector 3 – Twijnstraat 9 – Utrecht

sector 3 utrecht (2)

Puis hop, c’est l’heure de rechausser ses patins, cette fois sur le Catharijnesingel.

iceskating utrecht caterijnsingel

Non, il n’y en a pas un qui traine l’autre voyons, Monsieur G et Mademoiselle F savent tous les deux se débrouiller (est-ce crédible?)

iceskating utrecht caterijnsingel (1)

Et après une longue journée, déambuler le long des canaux. Celui ci, l’Oudegracht, est ouvert pour le transport de marchandises et la balade de touristes, du coup la glace est cassée quotidiennement.

iceskating utrecht caterijnsingel (2)

Voila vos serviteurs…!

iceskating utrecht caterijnsingel (3)

Maintenant, à table ! Direction Pomo, un resto surinamais très sympa, pas branché pour un sou mais où l’on y mange comme là bas.

pomo utrecht (2)

Impossible de ne pas commander une pindasoep, soupe aux cacahuètes, pimentée et avec des morceaux de poulet. Un des classiques et un de mes favoris.

pomo utrecht (1)

Exactement comme vous avez vu les jours précédent à Paramaribo: Des nouilles sautées, du poulet, des pickles de chou, et youhou, brochette de poulet et encore de la sauce cacahuète (en écrivant cet article, je suis d’ailleurs en train de manger des légumes trempés dans cette même sauce, une véritable addiction qui s’achète en pots de 2 litres dans tous les supermarchés néerlandais, ahem).

pomo utrecht (3)

Pour Monsieur G, encore du pom, toujours servi en petite quantité pour compenser ces goûts très sucrés. Haricots à la vapeur, chou juste cuit, betterave en pickles, poulet. Varié et réconfortant. De la bonne cuisine familiale.

La note? Les plats sont à 12-15 euro, la soupe à 4 et quelque euro.

Pomo – Wittevrouwenstraat 22 – Utrecht

pomo utrecht (4)

 

Ecrire une Réponse