Pessah: quelles sont les traditions?

Quelles recettes et traditions culinaires pour Pessah?

Car il n’y a pas que les chrétiens qui fêtent Pâques en organisant des agapes, dans le Judaïsme aussi, on célèbre Pessah. Pessah commémore la libération du peuple juif de l’esclavage, lors de l’exode de l’Egypte en Israël. Pendant huit jours festifs, on célèbre cela avec des traditions culinaires ancestrales qui nous mettent l’eau à la bouche.

Comme nous sommes curieux de toutes les culture et gourmands, nous avons profité de cet événement pour passer aux fourneaux et en savoir un peu plus sur la cuisine juive. Débutons par les rituels, et ensuite, à table !

Quelles sont les traditions principales de Pessah?

Pendant huit jours, on doit s’abstenir de manger des ingrédients qui contiennent de la levure: Ceux là sont classés dans la catégorie “hametz” / “chametz”, à prononcer “ramétz”, avec le “r” comme la jota espagnole dans “juego”, ou comme le g ultra guttural de nos voisins néerlandais, comme dans “goed zo”. Oubliez les brioches, pâte à pizza et autre pains au levain, et passez au pain azyme, blanc, plat et croquant.

Les deux premiers soirs, c’est le Seder, dîner hautement symbolique, où se mêlent chants, lectures et bénédictions. A table, tous les ingrédients sont disposés sur un plateau, et chaque plat a un lien avec l’histoire de la libération du joug égyptien.

Est-ce partout pareil dans le monde?

Hé bien, cela varie en fonction des origines. Déjà, chez les Ashkénazes (Juifs originaires de l’Europe de l’Est), on évite le riz et les légumineuses, tandis que chez les Séfarades (Juifs originaires du bassin méditerranéen et du Moyen-Orient), c’est permis. Leur cuisine est plus ensoleillée, riche en herbes fraîches, coriandre, menthe, et légumes comme les fèves ou les artichauts.

Bien sûr, vous pouvez également deviner que le régime Ashkénaze contient plus de pommes de terre, carottes, betteraves et aneth, cela correspondant aux ingrédients les plus populaires de la Pologne, de la Russie ou de l’ex-empire Austro-Hongrois.

Quelles sont les variations régionales pour Pessah?

Impossible de toutes les citer tant elles sont nombreuses, mais mentionnons les spécialités des communautés suivantes: Chez les Juifs du Maroc, vous trouverez la kemia, faite d’un assortiment de salades (tomates et poivrons grillés, pomme de terre au cumin, etc) ainsi que des tajines (poulet, artichaut et fèves, le summum de la cuisine printanière). 
Chez les Juif d’Europe Centrale, vous retrouverez la fameuse carpe à l’eau (ou gefilte fisch pour les intimes), des pommes de terre au four ou des viandes braisées en sauce.
Chez les Juifs de Boukhara ou d’Afghanistan, vous pourrez avoir du poisson frit avec salsa coriandre fraîche et ail.

Notez également des plats traditionnels du Yemen, d’Egypte, d’Iran, de Turquie ou de Tunisie. Si vous avez envie d’en savoir plus, on ne peut que fortement vous conseiller l’ouvrage de Claudia Roden “The Book of Jewish Food”, une vraie Bible (ou devrais-je dire, une véritable Torah, si vous m’autorisez un mauvais jeu de mots)

 Klimmy-mandoreh-bukharan-jewish-cuisine-recipe-copie-1

Ecrire une Réponse