Gdansk

Surnommée perle de la Baltique, Gdansk aurait pu être victime de son succès, dévorée par le tourisme de masse et les reconstructions en carton pâte façon “à l’ancienne”. Quand on y arrive la première fois, on est surpris par sa nonchalance, son rythme lent et relaxant. Les artères principales sont commerçantes mais il y règne un carpe diem. Le cœur de cette ville hanséatique a  été détruit durant la Seconde Guerre Mondiale puis reconstruit à l’identique en ne cherchant pas à effacer le passé (comme ça peut être le cas à Rotterdam notamment). Les nouvelles maisons ont bien sûr une touche contemporaine en terme de sobriété de la ligne et de modernité des matériaux mais le gabarit reste inchangé, les demeures s’alignent sur les précédentes pour que la ville préserve une harmonie gracieuse.

En sortant de ces rues, tout d’un coup, tout semble quasi désert, les bâtiments nous attendaient pour une flânerie dans le passé.

Façades à pignon tantôt dans des dégradés de pastel qui font oublier le froid ambiant, tantôt en gris souris moelleux. A la tombée de la nuit, les chauffages se mettent en route pour une odeur d’automne et de cheminée qui s’immisce lentement le long de notre chemin.

Faites un crochet par le Musée National situé dans un monastère au charme gothique. La sélection de tableaux de maîtres flamands et néerlandais est impressionnante et vous pourrez passer des heures à contempler le triptyque du Jugement Dernier d’Hans Memling.

En traversant la Motlawa, s’asseoir le long des quais en contemplant les bateaux qui naviguent est une paisible manière de clôturer sa journée.

visiter gdansk (1) visiter gdansk (2) visiter gdansk (3) visiter gdansk (4) visiter gdansk (5) visiter gdansk (6) visiter gdansk (7) visiter gdansk (8) visiter gdansk (9) visiter gdansk (10) visiter gdansk (11) visiter gdansk (12) visiter gdansk (13) visiter gdansk (14) visiter gdansk (15)

Ecrire une Réponse