Que faire à Saint Gilles Bruxelles ?

Que faire à Saint Gilles

Habiter à Saint Gilles, c’est être plutôt gâté au niveau des cafés. Entre les tavernes traditionnelles qui deviennent nos points de ralliement du dimanche soir ou la valse des bars branchés, on a toujours un endroit où déguster une bonne Tripel Karmeliet.

Passage en revue des endroits que nous squattons régulièrement entre copains.

D’abord, comment ne pas débuter par L’Union – 55 Parvis de Saint Gilles. Institution du quartier, c’est toujours plein à craquer. Les serveurs sont sympas, les bières sont fraiches et vous y trouverez toujours du réconfort pour se remettre d’une journée pluvieuse, grâce à leurs lasagnes et spaghetti bolos.

Puis, même en y allant seul, on rencontrera toujours des amis, des voisins et des amis d’amis. Chaleureux à souhait. C’est notre cantine, celle où nous reviendrons toujours.

cafe-brasserie-de-l-union-saint-gilles-bruxelles--1-.JPGcafe-brasserie-de-l-union-saint-gilles-bruxelles--2-.JPG
De l’autre côté du Parvis de Saint Gilles, il y a le Verschueren (numéro 11-13, au croisement avec la rue du Fort) avec leur superbe bar.
Ca, c’est pour le café du samedi et du dimanche midi. J’adore y aller en me rendant au marché, et m’asseoir dehors en regardant les gens passer.

Pour un après-midi ensoleillé, la terrasse est super agréable et mieux exposée que l’Union. Oui, à Saint Gilles on peut chipoter et choisir son café en fonction du degré d’ensoleillement désiré. Si l’on peut être pointilleux, pourquoi se gêner ?

D’ailleurs, si vous êtes matinaux mais voulez malgré tout une frimousse bronzée, entre 8 et 10h, c’est tout de même à l’Union qu’il faut se rendre.

brasserie-verschueren-bruxelles--4-.JPG
Quant au Dillens (place Dillens, tout simplement), il vient se nicher dans une zone plus résidentielle de Saint Gilles, près de la rue Berckmans et de l’hôtel des monnaies.
Bobo à souhait, on y sert de la bionade, des bonnes bières et on peut y grignoter le soir (type fromage et tartinades). Le midi, c’est plutôt tarte, poêlées de légumes, mijotés & salade. Prometteur. Le café a ouvert il y a seulement quelques semaines mais semble déjà avoir trouvé sa clientèle – la grande terrasse y est également pour quelque chose.

cafe-le-dillens-saint-gilles-hotel-des-monnaies.JPG
Autre lieu qui a ouvert cette année : La Boule d’Or. Juste à côté du parc de Forest, à deux pas du quartier portuguais Bosnie – 116 avenue du Parc. C’est le point de ralliement idéal entre vos amis qui habitent à Forest ou dans le haut de Saint Gilles (hého les Albertois), et vous, qui squattez indéfiniment le bas de la commune.
la-boule-d-or-saint-gilles-brasserie--2-.JPG
Brasserie Bruxelloise de son état, on peut y manger à la bonne franquette. Comptez sur des classiques type steak sauce au poivre (yummy) ou blanquette. Enfin, blanquette, le terme a été mal choisi. Ragoût serait plus adéquat. c’est moelleux, la sauce a bon goût mais est sans crème citronnée, soyez prévenus.

En célibataire, ça marche aussi : Pas mal de bouquins sont disposés près des fenêtres, pourquoi ne pas en profiter ?
la-boule-d-or-saint-gilles-brasserie--6-.JPGla-boule-d-or-saint-gilles-brasserie--3-.JPG
Impossible de ne pas évoquer Frederic Nicolay quand on parle de sortir le soir. Celui qui a lancé le Barbéton ou le Bar du Matin a pris ses quartiers à Saint Gilles. Et le Potemkine (2 avenue de la Porte de Hal), bar branché de son état, a quand même quelques atouts non négligeables : Nous apprécions beaucoup les soirées cinéma, à la programmation éclectique et de bonne qualité.

Hors projection, le bar est souvent bondé et on peut y danser, ce qui n’est pas le cas des autres lieux. Le matin, l’ambiance est studieuse façon Mac + café + tartine, tandis que le soir, c’est apéro et leurs cacahuètes au wasabi se picorent sans faim.
Parfait pour aller avec un cocktail : Old Fashion au whisky vs Russian Cordial Flower au sureau, faites votre choix.
 

bruxelles-bar-potemkine-saint-gilles-porte-de-hal--3-.JPG

bruxelles-bar-potemkine-saint-gilles-porte-de-hal--6-.JPG

bruxelles-bar-potemkine-saint-gilles-porte-de-hal--2-.JPG
Puis, n’oubliez pas la Place de Bethléem, connue pour sa géniale pizzeria (chez Momo) ainsi que ses restaurants grecs et leurs petits os au feu de bois. Mais rien ne vous empêche d’y aller seulement pour boire un verre de Retsina en picorant olives et piments en pickles.

En été, l’ambiance est très agréable, avec les brumisateurs géants installés sur la place, les nouveaux bancs et même des potagers urbains et canapés en palettes de bois.

L’un des lieux les plus chaleureux de notre capitale !
(ne demandez aucune objectivité quand il s’agit du Bas Saint Gilles, nous sommes tout à fait partisans, soyez prévenus).
place-de-bethleem-saint-gilles-grecs-petits-os-retsina--1-.JPG

place-de-bethleem-saint-gilles-grecs-petits-os-retsina--2-

 

Ecrire une Réponse