Repas vegan entre amis

Pour nos diners entre copains, avec Marion, Sylvain et Apolina, nous nous sommes envolés vers l’Asie. En effet, le thème était végétalien japonais.
Un repas succulent qui prouvait qu’on pouvait concilier gourmandise et véganisme avec brio.

Regardez plutôt, pour l’apéro, Sylvain avait préparé des raisins en pickles, des crêpes au natto et un cocktail au saké et wasabi. Autant vous dire qu’il n’y a pas eu de reste.

Repas vegan entre amis
En entrée, Marion nous a régalés d’un tofu avec sauce au sésame et jeune poireau, un peu dans la veine gourmande de la sauce satay, excellent.
japanese-vegan-dinner--7-.JPG
Je me chargeais donc des plats, car à la japonaise, on trouve plus souvent plusieurs petits plats plutôt qu’une grande marmite bouillonnante (à part peut-être un shabu shabu mais vegan, ça c’était pas évident).

Voila donc les recettes.

Courge sautée et sauce aux cacahuètes
japanese-vegan-dinner--1-.JPG


Pour 4 personnes en entrée ou 6 si vous le servez en « tapas » ou « bento ».

Couper 400g de courge kikuza en tranches très fines (mandoline, si vous avez), en ayant préalablement enlevé les graines à l’intérieur ainsi que le cœur filandreux.

Dans un plat allant au four, mettre les tranches de courge et ajouter 1 càs d’huile de sésame + 3 càs d’huile. Bien enrober les légumes et enfourner pour 15 minutes à 160 degrés.

Pendant ce temps, faire la sauce : Mélanger 6càs de beurre de cacahuètes + 1càs de miso blond + 2càs de saké + 3càs de jus de citron + 2càs de mirin et bien mélanger.
Servir les quartiers de courge avec cette sauce et déguster.

 

Tofu sauce aux champignons
japanese-vegan-dinner--4-.JPG


Pour 4 personnes en entrée ou 6 si vous le servez en « tapas » ou « bento ».

Prendre un bloc de tofu soyeux de 400g, et l’emballer dans de l’essuie-tout pour le sécher. Laisser ainsi au réfrigérateur pour 30 min.

Couper 50g d’un mélange de champignons japonais (enoki et compagnie, si beaux).
Dans une poêle, mélanger 400ml de bouillon kombu  + 2càs de sauce soja + 2càs de saké + 2càs de mirin + 1càs de sucre + 1 càc de sel et faire bouillir.
Baisser le feu et y plonger les champignons + 40g de carotte en julienne. Cuire pour 3-4 minutes.

Couper le tofu en 2 et le plonger délicatement dans la poêle pour ne pas le casser. Faire cuire doucement pendant 5 minutes.

Ajouter ensuite 2càs de maïzena préalablement mélangée dans une tasse avec 4càs d’eau froide. Mettre cette préparation dans la sauce dans la casserole en mélangeant bien (mais toujours sans casser le tofu). La sauce va épaissir tout d’un coup et ça sera prêt à servir.


Salade d’aubergine et sauce citron – prune umeboshi.
japanese-vegan-dinner--2-.JPG
Pour 4 personnes en entrée ou 6 si vous le servez en « tapas » ou « bento ».

Prendre 4 petites aubergines et le couper en 4 puis en cubes. Les mettre dans un saladier d’eau et réfrigérer pour 5 minutes.
Egoutter et presser pour enlever l’excès d’eau.
Faire bouillir de l’eau dans une casserole et y jeter les aubergines pour 4 minutes.
Pendant ce temps, faire la sauce : Mélanger 2càs de pâte de prune umeboshi (pickles aigrelet et salé) + 3 càs de jus de citron + 2càs de sirop de sucre + 2 càs d’huile d’olive + 1 càc de sel.

Disposer les aubergines dans un plat et garnir avec la sauce.

 

Zaru soba et leur sauce Tsuke Jiru

Quand vous mangez des soba  (nouilles de sarrasin japonaises), la manière la plus traditionnelle est de les servir tièdes / froides dans un panier en bois, avec à côté une sauce et plein de petits assaisonnements pour les tremper.
C’est donc le petit jeu que nous avons fait lors de notre diner japonais végan.
japanese-vegan-dinner--8-.JPG
Commençons avec la sauce à tremper pour Tsuke Jiru :

Dans une casserole, mettre 1 cup de bouillon de légumes + 1,5 cups de dashi (le bouillon d’algues japonais) + 4càs de mirin + 1 càs de sucre + 3 càs de sauce soja + 3càs de graines de sésame et faire bouillir. Ajouter quelques gouttes de fumée liquide et servir. Hé oui, c’est vegan, mais dans la version originale, à la place de la fumée liquide, vous pouvez mettre 2 càs de flocons de bonite fumée – hana-katsu en VO – au dernier moment, touiller 10 secondes et filtrer.
Voila, c’est tout.

 

Pour préparer les nouilles, c’est simple :

Pour 4 en plat ou 6 en version « bento », compter 250g de soba. Les faire cuire le temps indiqué sur l’emballage et bien égoutter.

Pendant ce temps, préparer les garnitues : Hacher l’équivalent de 5 càs d’oignon nouveau, râper 4 càs de daikon, et préparer 1càs de wasabi. Disposer le tout dans une petite assiette.

Mettre les sobas dans un panier en bois (type grand panier vapeur), garnir d’algue norie coupée en lanières et servir.

Pour déguster, prévoir un bol par personne avec la sauce. Chaque convive peut y ajouter l’un des condiments présentés (j’ai un faible pour la version pleine de wasabi) et tremper ses nouilles.

Pensez à faire plein de bruit en aspirant, c’est signe de plaisir gustatif.

En dessert, Apolina a apporté des mochis, (grosses) bouchées à base de farine de riz, un peu gélatineux et addictif à souhait.

Au final, un diner très sympathique et plein de découvertes. Prochain épisode, direction le Pérou – Ceviche? Pisco Sour? Faites vos jeux.
japanese-vegan-dinner--9-.JPG

 

Ecrire une Réponse