Bruxelles: restaurant Kabu

Bruxelles: restaurant Kabu

A deux pas de la Porte de Namur, le restaurant Kabu est un japonais qui se veut contemporain. Ici, on ne vient pas pour les plateaux de sushi mais pour leurs bentos, ce qui permet de déguster encore plus de petites choses. On prend donc 3 boites par personne, avec un plat à choisir dans chacune des catégories suivantes: Salades / sushi-sashimi-carpaccio / fireplace.

La déco se veut zen et design à la fois, et le service est jovial.

restaurant kabu

  Bien sûr, la petite soupe miso reste encore incontournable. Et le saké chaud également.

restaurant kabu

Petit à petit, les boites arrivent. ici un succulent carpaccio de thon, et un rouleau de printemps au saumon, à tremper dans sa sauce au yuzu. C’est japonais, certes, mais avec twist.

kabu (5)

 Des aubergines en tempura et sauce ponzu (un mélange de yuzu, sauce de poisson, sauce soja, en gros) et un tartare de saumon et asperges.kabu (4)

Là, les deux plats, avec de l’anguille laquée à la sauce soja, fondante et agréablement sucrée, à conseiller pour ceux qui souhaitent essayer pour la première fois car c’est vraiment facile, goût doux et gourmand. A côté, du canard poêlé et petite salade façon pickles.

Tout est fin, frais et plutôt pas mal, on passe un bon moment.

kabu (16)

  Nous ne résistons pas à l’appel des desserts qui changent, alors que leur absence est en général la règle dans les autres restos japonais. Ici, de la glace vanille enrobée de pâte à mochi (à la farine de riz, un peu gluant, délicieux), qu’on trempe dans une sauce au chocolat.

kabu (21)

  Et là, un duo de crèmes brûlées, version thé vert VS version sésame noir. Craquant et crémeux, comme on aime.

La douloureuse? Le menu trio qu’on a choisi est à 26 euro par tête + 8 euro par dessert. Si l’on rajoute le saké, on s’en sort pour 40 euro par personne.

C’est innovant et bon, mais j’aurais plutôt mis le menu à 22-23 et les desserts à 6-7 euro.

Kabu – Rue du Pépin 48 – Bruxelles

kabu (23)

 

Ecrire une Réponse