Restaurant La Buvette: Délice champêtre

Restaurant La Buvette: Délice champêtre

S’il ne restait qu’une table à découvrir à Bruxelles, ça serait celle-ci.
Au départ, je n’avais pas prévu de vous parler de ce succulent restaurant, tout simplement car je m’y rendais à titre privé. Ce soir là, mes parents étaient de passage à Bruxelles, et je me faisais un plaisir de les inviter à La Buvette, ainsi que mon compagnon, afin de les faire profiter d’un beau moment de gastronomie.
Le repas du chef Nicolas Scheidt fut merveilleux de bout en bout, mais à la fin, nos voisins de table commencèrent à pester, en se plaignant de l’excès d’herbes fraîches dans ces plats (mais en l’énonçant de manière moins délicate).
Mon petit sang de gastronome n’a fait qu’un tour, tant nous avions tous été ravis de cette soirée. Voici donc en 3 points, les raisons pour lesquelles vous devez vous rendre à La Buvette.

la bu (7)

Pour vous, manger est un art de vivre

Vous allez au restaurant principalement pour faire des découvertes, pour vous laisser porter par un chef, et pour nourrir aussi bien votre estomac que votre imagination. Vous êtes donc au bon endroit.
Entre un amuse bouche qui combine romarin, betterave fumée et chocolat blanc (oui, ça marche!), ou une entrée associant courgette, lemon curd, noisettes torréfiées et moules, vous serez comblé.
Les présentations sont romantiques au possible, avec ces petits pousses fraîches d’achillée millefeuille, de chrysanthème ou ces fleurs de basilic. Mais il ne s’agit pas d’esbroufe, chacune étant utilisée à bon escient, apportant des notes fraîches ou toniques au plat. Il n’y en a pas trop, car leur but n’est pas uniquement décoratif, mais également gustatif.

Vous pensez que les plats peuvent raconter une histoire

Oui, les ingrédients parlent. Il faut simplement avoir la sensibilité nécessaire pour les laisser s’exprimer. Prenez par exemple ce plat, où un concombre grillé vient se nicher sous des tronçons d’anguille fumée, accompagné de petites pommes de terre. Des pétales de rose fraîche apportent la touche finale bucolique.
Vous le dégustez, et vous voici à flâner dans une roseraie écossaise, délicieusement sauvage. Vous humez les fleurs, en ramassez délicatement quelques unes dans votre panier en rotin. Puis, vous allez au potager, trouvez des mini concombres qui vous font de l’oeil. En un instant, l’association vient. Si le mélange rose et concombre fonctionne dans le Hendrick’s Gin, pourquoi ne pas essayer en plat? Vous commencez à sourire en pensant à vos prochaines agapes. Pour équilibrer ces saveurs, vous vous dites qu’une touche de fumé serait la bienvenue. C’est là que vous apercevez le petit ruisseau qui zigzague au fond de votre parc, ruisseau qui regorge d’anguilles frétillantes. Et là, c’est l’étincelle, voila l’ingrédient clé qui fera la différence.

Si vous vous reconnaissez dans cette manière de rêver et de voyager via la cuisine, vous allez aimer (et je ne vous parle même pas du décadent lard aux prunes fraîches grillées, qui vous amène tout droit dans un petit village alsacien inclus maisons à colombages aux couleurs pastels).

la buvette (1) 

La flambe, ça n’est pas votre truc

On parle d’émotion, d’amour qu’on met dans son plat, pas d’accumuler les touches ostentatoires qui vous mettront dans la case “resto bling et chic du moment”. Vous cherchez un endroit où voir et être vu? Vous êtes à la mauvaise adresse, ici on ferme les yeux et on déguste. On se laisse tellement emporter par ces saveurs, que même votre dévouée journaliste, maniaque devant l’éternel quand il s’agit de faire des photos de cuisine, a oublié d’immortaliser un des desserts: Glace yaourt, infusion de vin aux épices, cerises pochées.

 Bonus: Notez que pour un menu d’aussi haute volée, La Buvette reste encore accessible: 45 euros pour 10 plats, 55 euros pour 12 plats. Si faire ripaille est votre plaisir ultime, vous pouvez bien faire l’impasse sur les pauses déjeuner au snack et vous réserver pour un beau moment comme celui là, non?

Plus d’infos?

La Buvette
Chaussée d’Alsemberg 108
1060 Saint Gilles

la bu (1) la bu (3) la bu (4) la bu (5) la bu (6) la buvette (2)

Ecrire une Réponse