Rotterdam: Restaurant Asian Glories

Voila une des plus belles découvertes de l’année: Un restaurant chinois à mille lieues des poncifs habituels. Ici tout est réalisé minute, dans une grande cuisine ouverte. Pas de glutamate, pas de liants dans les sauces. Et un menu dégustation où l’on ne choisit pas, le chef faisant en fonction de ses humeurs. Une révélation.

Pour être honnête, ce diner s’est fait par hasard ou par folie. C’était en fin de mois, G et moi étions très ric rac au niveau budget, l’un ayant perdu sa carte bancaire, et l’autre n’ayant pas la possibilité de retirer plus de 60 euro au distributeur. Nous voila donc avec nos soixante euro, qui devaient nous durer 3 jours, le temps que les salaires arrivent. On passe ensuite devant ce resto, et ni une ni deux, nous voila attablés à dépenser nos derniers deniers dans ce super repas. Et ensuite? On a mangé des pâtes pendant les trois jours restants 😉

Et peu importe, c’était tellement bon que je le refairais mensuellement s’il le fallait.

 2 rotterdam ch (2)

Le principe du menu? On opte pour 3, 4 ou 5 services et on se laisse porter. La serveuse nous demande s’il y a des ingrédients que nous n’aimons pas, et le chef avise en fonction de nos envies. Les tables autour de nous optaient pour la même formule, et les plats étaient vraiment différents en fonction des convives. La solution de facilité? On ne connait pas ici.

Le premier service arrive, et même là, ce sont plein de petites préparations différentes: Des dim sum, à la pâte à la fois ferme et fondante. Une version au porc et herbes, moelleuse, et une crevette. Classique certes mais succulent.

Et dans l’assiette, un wonton frit de boeuf, croquant, pas imbibé d’huile, juste comme il faut. En dessous, quelque chose de merveilleux: Une aubergine, tranchée au milieu, et fourrée de porc parfumé et humide, le tout cuit en tempura. Petite sauce légère un peu douce, quelques oignons nouveaux et c’est le paradis. 

2 rotterdam ch (3) 

 Pour le deuxième service, un champignon mi cuit à la vapeur, mi braisé (?), au goût animal succulent. Au coeur, il est farci de poulet haché. Une sauce avec un peu de sésame. Bonheur.

Et des morceaux de canard laqués parfaits. La serveuse nous étale la première crèpe, met un peu de sauce hoisin, quelques filaments d’oignon frais, un morceau de poitrine et ensuite, la peau, croustillante et caramélisée. Bon j’avoue, c’est un peu la honte d’essayer de rouler ça avec des baguettes quand on n’a pas la technique, du coup, je me suis promis de revenir régulièrement ici pour m’entrainer!2 rotterdam ch (4)

 Et le dernier service arrive avec deux plats et deux accompagnements. Le premier, pas visible ici, est du riz blanc. Le second, est du chou braisé (pas vraiment du pak choy car sa tige est blanche, tandis qu’ici elle est verte, mais définitivement quelque chose de la même famille). Ca croque, on goûte les petits morceaux de gingembre qui relèvent le tout, très frais, des légumes des vrais.

Le plat à gauche est du boeuf, frit quasi à la manière d’une tempura, avec oignons, sésame. Texture savoureuse.

A droite, il s’agit de filet d’espadon woké avec du vin chinois et du vinaigre.

Bref vous comprenez mon enthousiasme. Trois services consistant en fait en une dizaines de préparations différentes, innovant, savoureux, que demander de plus?2 rotterdam ch (9)

Ah oui l’addition: Deux menus à 27,50 euro, deux thés – à volonté – à deux euro, et hop on passe juste sous la barre des 60 euro pour deux convives.

Asian Glories – Leeuwenstraat 15 – Rotterdam

Ecrire une Réponse